TABULA RASA

François Grisé et Julie Chateauvert animent cette série de consultations.



Mai 2021


Lors de la première édition et deuxième édition de TABULA RASA, François et Julie se sont questionnés sur l’habitat au plan intime, communautaire puis sociétal et ont engagé le débat avec un nouveau panel d’invité.e.s.


Le 4 mai dernier dans le cadre de la 3e table ronde de TABULA RASA nous avons de nouveau invité trois personnes à réfléchir avec nous à la question : Et si on faisait table rase des institutions privées et publiques dédiées aux aînés, que pourrions-nous imaginer à la place?


Maria Giguère, François Saillant et Lise Roy ont tous les trois examiné la question sous quatre angles différents - le lien à soi, à notre maison, notre communauté, notre société - et par le prisme de leur expérience professionnelle et leur implication citoyenne.


Nous leur avons demandé plus précisément : au plan des institutions, qu’est-ce qu’on peut changer au niveau de notre quartier et de notre voisinage?


Visionnez la rencontre ici


Voici quelques-unes des réponses :



Février 2021


Le 3 février dernier, cette 2e édition de TABULA RASA, a permis d’engager le débat avec un nouveau panel d’invité.e.s qui sont directement concerné.e.s par la question initiale: Et si on faisait table rase des institutions privées et publiques dédiées aux aînés, que pourrions-nous imaginer à la place?


Lors de la première édition, François et Julie se sont questionnés sur l’habitat au plan intime, communautaire puis sociétal. Cette fois-ci, ils ont voulu reprendre ces questions qui interrogent les types d’habitats, afin d'approfondir la réflexion. Ils ont invité Madeleine Lauzier, Louise Baillargeon et Jacques Labonté à témoigner de leur expérience professionnelle et personnelle concernant les gestes à poser pour amorcer des changements et les structures à transformer. »


Visionnez la rencontre ici


Question posées :

« Si vous faisiez table rase, à l’échelle du chez soi (de la maison) qu’est ce que vous conserveriez, jetteriez ou imagineriez qui serait important pour qu’on puisse bien vieillir?»


Voici quelques-unes des réponses :



- « Est-ce que vous pensez que les boomers vont faire les choses différemment (en 2035 tous les boomers vont avoir 65 ans et plus) ? »

Oui, parce qu’on va vivre plus vieux.

Oui, parce qu’on est moins fatalistes que la génération d’avant.

On exige une certaine qualité de vie.

On a plus voyagé, on a une connaissance différente du monde.

On voit la démocratie d’une manière différente.

On voit les soins d’une manière différente.



Novembre 2020


Le 11 novembre dernier, François et Julie vous ont invité à la première d’une série d’échanges structurés autour de la question : Si on faisait table rase des institutions privées et publiques actuellement dédiées aux aînés, que pourrions-nous imaginer à la place?


Parfois, pour se donner l’espace nécessaire à imaginer les possibles, il faut se permettre de faire table rase. Ne serait-ce que dans nos têtes!


Nous avons donc voulu entendre vos réponses et vos questions, car nous croyons que cet exercice d’imagination collective nous permettra d’infiltrer et de construire la réalité sur d’autres bases.