Femme / Rêveuse / Fondatrice et partisane de la danse / Conceptrice de stratégies culturelles contre l’âgisme en danse et dans la société , 61 ans  

Madeline Ritter est avocate de formation, leader culturelle et responsable de programmation en danse. De 1989 à 2004, elle était la directrice de tanz performance köln, une plateforme internationale et une plateforme de festivals pour la danse contemporaine et les nouveaux médias. Depuis, elle conçoit et dirige des programmes de financement nationaux pour la danse. En 2014, elle a lancé Dance On, une initiative en plusieurs volets qui fait la promotion de l’excellence artistique des danseurs et danseuses âgé·e·s dans le milieu de la danse et dans la société.

Madeline Ritter est une coach certifiée et une facilitatrice de processus de changement. Elle enseigne la gestion en milieu culturel dans plusieurs universités en Europe, et elle est un membre du jury fréquent au sein des organismes subventionnaires des arts.

Parmis toutes les questions qui habitent votre esprit en lien avec le vieillissement en ce moment, quelle est celle qui vous anime et que vous voudriez partager?

Pouvons-nous redéfinir la signification de productivité dans notre société? L’humain fait l’expérience de sens et devient productif lorsqu’il poursuit des plans qui suggèrent un accomplissement harmonieux de ses divers talents et intérêts, et lorsqu’il progresse dans ces plans. Un tel concept de sens et de productivité met en évidence le fait que la biodégradation et la perte des règles sociales dues à l’âge n’ont pas besoin de mener directement à une perte de sens ou de productivité. L’opportunité des durées de vie prolongées se situe dans la découverte de formes nouvelles et modifiées de productivité active et psychologique de la vieillesse. La chance d’une vie plus longue se situe également dans un apprentissage qui se poursuit tout au long de la vie. En tant qu’individus et dans plusieurs facettes de notre société, nous devons repenser et restructurer, alors nous pourrons voir le vieillissement, notre vieillissement, comme une possibilité et une opportunité, plutôt que seulement comme un problème.


Partagez avec nous une image inspirante du vieillissement.

« Si vous souhaitez marquer de manière objective les stades de vieillissement dans votre vie, vous devez vous fier à des indicateurs stables qui proviennent de la certitude du temps qui s’écoule chaque jour. Les numéros décèlent la vérité. La fenêtre de temps qui cadre ma vie peut être décrite en chiffres. Mais alors c’est une description si pauvre. » Silvia Bovenschen, 2006

En lien avec vos expériences, racontez nous un moment ou un événement significatif dans votre parcours de vie personnelle ou professionnelle qui a transformé votre perspective sur le vieillissement.

En tant que productrice, curatrice et mécène public dans le domaine de la danse, j’ai toujours été à la recherche de grandes visions artistiques. Mais qu’en est-il de chaque danseur.euse, de ses rêves et de ses visions? J’ai dû vieillir moi-même pour réaliser que les danseurs.euses professionnel.le.s souffrent de formes d’âgisme encore plus intenses. On s’entend généralement à ce que leur retraite arrive autour de 40 ans, quand la jeunesse et l’aptitude physique de pointe en performance sont supposément en déclin. Mais la grâce et la beauté de l’expérience n’ont pas de date de péremption. Il revient à chaque danseur.euse de décider du moment de sa retraite, et non pas à la société. Par conséquent, j’ai fondé en 2014 la troupe Dance On Ensemble pour les danseurs.euses de plus de 40 ans, en plus de lancer l’initiative européenne contre la discrimination fondée sur l’âge Dance On, Pass On, Dream On.

Lors de nos rencontres en octobre dernier, vous aviez imaginé poser des premiers pas, des premiers gestes. Pouvez-vous nous les rappeler? Pouvez-vous nous dire ce qui est arrivé quand vous les avez posés?

Je présenterais le projet Habitats à l’ensemble de nos partenaires européens du réseau DANCE ON, PASS ON, DREAM ON contre la discrimination liée à l’âge dans le milieu de la danse et dans la société. C’est ce que j’ai l’intention de faire prochainement.

Si, dans les prochains mois, on vous donnait le temps, l’énergie et les ressources nécessaires pour mettre sur pied un (nouveau?) projet ayant pour cœur nos questions communes, quel serait-il?
Avec tout ce temps et cet argent? Je ferais exactement ce que nous planifions : plusieurs performances avec notre ensemble Dance On autour du thème du vieillissement et du transfert des connaissances incarnées. J’aimerais aussi créer une plateforme internationale pour des expert.e.s âgé.e.s de plus de 60 ans avec l’intention de prolonger la durée d’une vie créative et productive. Enfin, j’aimerais aussi planifier un projet de voyage et de recherche personnel dans différents pays du monde, lié à la simple question : qu’est-ce qu’on veut vraiment faire?

D’après vos expériences et vos expertises, où se trouve la vitalité, la curiosité, la force d’agir face aux réalités du vieillissement?

Dans la beauté des choses simples, dans un sentiment de légèreté et de rire face aux obstacles de la vie quotidienne, dans la joie de la créativité, dans l’amitié et la conviction que le changement est toujours possible.

  • Blanc Icône Instagram

INFOLETTRE

Politique de confidentialité

© Agence Mickaël Spinnhirny